Le Clafoutis

de Pétronille

9 décembre, 2008

Une question de timing

Classé dans : Tout et rien — Pétronille @ 20:35

img0379.jpgHeureusement que le ridicule ne tue pas, car comme vous ne vous appelez pas Super Mario, vous ne possédez pas un nombre infini de vies (ce qui à votre avis est fort dommage, mais c’est là un autre débat).

Car c’est toujours sur vous que cela tombe. Vous vous laissez aller à critiquer le directeur ? Le voilà qui apparaît au tournant de l’escalier. Vous avez oublié l’heure et êtes enfermée dans la cour d’un bâtiment public avec une copine ? Alors que vous escaladez hardiment la grille pour en sortir, c’est le moment que choisit un brave homme pour actionner le mécanisme d’ouverture dans le but louable de vous aider, et vous vous retrouvez perchée à 4 mètres sur une barrière bringuebalante. Vous avez rendez-vous chez le médecin ? C’est évidemment le jour où, pressée et somnolente, vous avez enfilé des chaussettes dépareillées. Et ainsi de suite.

Ce week-end, lors d’une balade en forêt, vous avez ramassé avec vos schtroumpfs des branches de sapin, des baies et diverses décorations 100% naturelles afin de confectionner une couronne de porte (agrémentée de quelques objets récupérés complètement synthétiques, ce qui a fait râler Darwin que la couronne n’était plus entièrement biodégradable). Assez contente de votre œuvre (vous avez déjà souligné qu’artistiquement, vous connaissez vos limites et qu’il vous en faut donc peu pour être satisfaite), vous décidez de l’immortaliser et de  l’afficher sur un site web de copines bricoleuses.

Animée de la dernière énergie – celle-là même que vous mettez à nettoyer vos placards pour ne pas faire vos paiements, ou à rattraper six mois de repassage pour éviter de laver vos vitres – vous ouvrez grand la porte d’entrée à l’extérieur de laquelle est fixée la couronne, votre appareil photo allumé brandi devant vous… et tombez nez-à-nez avec votre charmant voisin de palier sur le départ. Qui s’arrête net, un brin surpris par cette apparition soudaine et l’objectif braqué droit sur lui. Un paparazzi embusqué n’aurait pas fait mieux. (Notez qu’un paparazzi digne de ce nom aurait tout de même pensé à revêtir quelque chose de décent, plutôt qu’un pantalon taché et un pull informe datant du mésozoïque supérieur.)

Vous vous sentez piquer un fard, ce qui assortit joliment votre teint aux baies ornant votre couronne de porte, et bafouillez vaguement quelque chose au sujet de photos des bricolages du week-end.

Votre voisin vous regarde d’un air à la fois narquois et soupçonneux, avant de filer sans demander son reste.

Votre réputation dans le nouvel immeuble où vous avez récemment emménagé aura tenu moins de deux mois.

5 réponses à “Une question de timing”

  1. Valérie dit :

    Bon euh…… que dire ? oui, c’est un fait, rendons nous à l’évidence : t’es grillée !

    Mais je te rassure, le ridicule n’est pas persistant… il suffit de faire comme si de rien n’était et hop, il disparaît.

    Suggestion : à la prochain rencontre avec LE voisin, demande lui ce qu’il pense de ton oeuvre et demande lui de te photographier à côté ! et voilà !

    Bravo pour ce blog, je vais le parcourir ;o)

  2. Pélagie dit :

    Ben ça alors il a même pas vu ton admirable décoration ? Je peux clairement m’imaginer que ta tenue ne devait pas être aussi magnifique que ta couronne de Noël ! Mais tout aussi naturelle que biodégradable.
    Bon trêve de plaisanterie, y a encore une chance qu’il ne connaisse personne dans l’immeuble et il te reste l’occase de l’inviter lors d’une prochaine ballade pour lui démontrer que le naturel c’est ce qu’il reste de plus vrai …..

  3. Maman au secours dit :

    C’est pas grave. Mâle comme il est, il doit certainement être charmé de croire qu’il attise ta convoitise photographique. Bon bien sûr, il doit parler de toi à son entourage en tant « que ma voisine complètement folle qui est raide dingue de moi » mais qu’à cela ne tienne!

  4. Pétronille dit :

    Merci les filles, même si en ce qui me concerne, une fois lancée généralement je me re-ridiculise à chaque fois…bah, finalement on arrive très bien à vivre avec une réputation de foldingue chez ses voisins :D j’avais juste espéré sauver les apparences un peu plus longtemps !

  5. Mosaddict dit :

    Trop rigolo !! Heureusement, il y a l’humour et… les copines qui comprennent !!!

Laisser un commentaire

 

Elvira Story |
toc toc...... y a quelqu'un... |
Rageux attitude |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Gaëlle mon ange
| Fleur de l'adolescence ...
| Marquise des ombres