Le Clafoutis

de Pétronille

  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2008

5 juillet, 2008

Théâtre off

Classé dans : Bêtises et autres schtroumpferies — Pétronille @ 21:00

blancheneige.jpgAujourd’hui, c’est congé, il fait beau, et votre marmaille a décidé de faire profiter les flâneurs de ses talents de comédiens. Sur la place du village, juste en face d’une terrasse bondée et du marché, vous avez l’ineffable bonheur d’assister en direct à une représentation inédite de Blanche-Neige, revisitée de concert par Monette,  Petit Garçon, Petite Bébée et une quatrième mousquetaire joliment prénommée Neixa.

« Hin hin », ricane Monette avec un air machiavélique, «  prends donc cette belle pomme rouge ma jolie » (une belle pomme, en effet, déjà largement entamée par des petites dents; manifestement l’accessoiriste n’est pas très regardant sur le matériel).

Neixa prend la pomme, mord à pleines dents et s’écroule dramatiquement sur le sol avec sa robe rose en poussant des râles d’agonie, tout en mastiquant consciencieusement.

« Bon », décide Monette, « il faut un prince charmant maintenant. Darwin, embrasse Neixa ».

Darwin observe la scène d’un air dégoûté et refuse tout net.

« Alors je vais le faire » soupire votre actrice-metteuse-en-scène-accessoiriste en s’exécutant pour les besoins du scénario, tandis que Petit Garçon, ne voulant soudain pas être en reste, réclame avec véhémence la place de prince charmant qui lui revient.

« A toi », ordonne la princesse réveillée à Darwin. « On va dire que tu serais Blanc-Nain » (logique, Darwin mesurant au bas mot une à deux têtes de plus que les autres acteurs).

Bon prince, Darwin engloutit un bon tiers de ce qui reste de la pomme et se couche nonchalamment sur un banc. Il est aussitôt assailli par trois soupirantes qui se précipitent pour le tirer de son sommeil éternel à coups de gros bisous mouillés.

S’ensuivent la sortie de scène de Petite Bébée, outrée par cette concurrence déloyale, et la fuite du prince qui vient d’opter pour un célibat à vie en s’essuyant les joues.

La pièce atteint inéluctablement son point de chute avec le départ contraint de l’une des deux actrices restantes (les initiatives maternelles, c’est connu, tombent toujours au mauvais moment).

Après ce franc succès, le festival d’Avignon n’a plus qu’à bien se tenir.

1 juillet, 2008

Amours de vacances

Classé dans : Paroles de schtroumpfs — Pétronille @ 20:15

tablchocolat.jpg18h00, retour du centre aéré. Votre fille se jette dans vos bras et vous murmure à l’oreille « Maman, j’ai une bonne nouvelle » d’un ton réjoui.

Tout de suite, votre cerveau émet les plus folles suppositions : a-t-elle traversé la piscine toute seule à la nage ? appris une nouvelle danse ?  maîtrisé les sauts périlleux arrière ? réinventé la recette du canard à l’orange ?

Que nenni. La bonne nouvelle en question est d’une nature autrement plus capitale:

« J’ai un nouvel amoureux, c’est D. », explique-t-elle. Et on va se marier « pour de vrai » ! On a discuté, et il est d’accord.  Je lui ai dit qu’il devrait être plus gentil s’il veut que je sois amoureuse de lui, alors il a promis».

Vous apprenez ainsi que l’inconscient D. doit lui offrir une bague et un bouquet de fleurs, parce que ce sont les hommes qui doivent donner des cadeaux aux femmes (oui, vous l’avez bien éduquée).

Pendant ce temps, votre grand n’est pas en reste. De retour au bercail, le voilà qui se lance dans une série d’abdos. Ne s’est-il pas assez dépensé durant la journée ? « Si », vous répond Darwin en plein exercice et en nage « mais c’est pour avoir des plaques de chocolat sur le ventre, car les filles trouvent ça beau, les hommes musclés. »

Vous pensiez les avoir inscrits à un camp d’activités  de plein air, pas à un club de rencontres. Naïve que vous êtes.

 

Elvira Story |
toc toc...... y a quelqu'un... |
Rageux attitude |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gaëlle mon ange
| Fleur de l'adolescence ...
| Marquise des ombres