Le Clafoutis

de Pétronille

19 février, 2008

¡No pasarán!

Classé dans : Et en plus, elle râle — Pétronille @ 20:56

rsiste.gifLa guerre des bestioles est déclarée. Non, pas les combats acharnés contre les araignées, cafards ou autre délicieuses créatures qui s’invitent parfois dans les maisons, cela vous est pour le moment épargné. C’est bien plus dramatique : après avoir subtilement déjoué une tentative d’élevage de sangsues au printemps dernier, vous êtes entrée de plain-pied dans la résistance aux pressions conjuguées de vos schtroumpfs pour adopter un animal de compagnie. 

Une copine vous a déjà relaté les déboires vécus par le cochon-d’inde, victime de guerre et mort de faim au milieu des hostilités pré-divorce ; le destin tragique des phasmes patiemment observés jour après jour, cajolés, dorlotés, soignés… qui ont terminé leur palpitante existence gazés après une tentative d’évasion de leur terrarium à une heure du matin. Qui aurait soupçonné ces petites bêtes d’être aussi machiavéliques ?  Vous vous êtes émue à l’écoute des malheurs du lapin nain malade offert par la nouvelle compagne de l’ex, qui a mordu et infecté les enfants (un franc succès pour se faire accepter : un mois d’antibiotiques et une cicatrice à vie) et qui a été renvoyé à l’expéditeur avec ultimatum. Et dernier drame, les 3 crevettes roses, si mignonnes dans leur aquarium, dont le cadavre atrocement mutilé a été découvert dans les cris et la douleur flottant un beau soir au milieu des algues, avant de s’apercevoir que oui, ces délicieuses petites bestioles muent, elles aussi*… 

Autant d’anecdotes qui vous laissent fort sceptique quant aux chances de survie d’un animal de compagnie chez vous. Notez ça tombe bien, vous êtes allergique aux poils de chat, c’est lui ou vous. Vous avez sans doute encore quelques années de répit avant que vos schtroumpfs ne tranchent définitivement en faveur du félin. 

D’ailleurs Darwin a son idée sur la question : un hamster, un canari, des poissons, un lapin nain, non, tout ça c’est beaucoup trop courant et peu intéressant. Monsieur hésite entre une mygale et un python, éventuellement un perroquet qui parle, et si possible une langue étrangère, histoire qu’il puisse l’apprendre aussi. Quant à Monette, elle n’en démord pas : elle aura un cheval. Mais comment donc. 

Oui oui, on vous a déjà chanté les louanges éducatifs et pédagogiques d’avoir la responsabilité d’une petite âme sans défense (encore que dans votre répertoire à vous, ni l’étalon ni la mygale et encore moins le python ne peuvent prétendre au titre). Vous ne savez pas bien pourquoi, mais ces chants de sirènes sont nettement moins envoûtants quand ils émanent d’une maman épuisée par les promenades quotidiennes du cocker familial à minuit, ou de telle autre qui vient de changer pour la cinquantième fois tous les poissons tropicaux de son aquarium, rapport à la générosité de sa petite dernière qui persiste à partager avec eux toutes sortes de trouvailles comestibles ou non. Hors de question que vous ajoutiez cette galère à votre vie qui contient déjà un tas de volets pédagogiques absolument palpitants que vous n’avez pas encore totalement explorés.   

Eventuellement, si vraiment vous devez lâcher du lest, vous consentirez l’hiver prochain à fixer une maisonnette à oiseaux sur le marronnier d’en face. S’il le faut. 

* pour les incroyants et autres mécréants qui douteraient encore, voici la preuve scientifique de la résurrection périodique de la crevette :  http://www.jequipemonbac.com/post/2008/01/20/Mue-en-aquarium-dune-crevette-Crystla-Red-Shrimp 

5 réponses à “¡No pasarán!”

  1. Altaïr - Cécile dit :

    Prends donc un élevage de poux, t’a pas à les sortir ni à les nourrir ce sont les enfants qui s’en chargent et mine de rien c’est pas si commun que ça comme animal de conpagnie ;)

    Ici aussi j’ai des demandes de plus en plus pressantes pour avoir une bestiole, ouf c’est chat, chien ou … cheval et oui aussi mais avec le carrosse qui va bien… Jusqu’ici je m’en sort en rappelant l’épisode Tequila notre jeune chatte qui se plaisait tellement à lamaison que dès son second séjour en Espagne elle a préfér y rester, et depuis quand elle nous voit arriver elle vient faire la fête (enfin autant qu’un chat le fasse) mais dès qu’elle voit les bagages du retour se préparer elle disparait…
    Dommage elle est drôlement mimi cete petite bestiole :
    http://altair33.deviantart.com/art/Activity-of-a-spanish-cat-37518794
    http://altair33.deviantart.com/art/Curiosite-fatiguante-16229000

  2. ninie dit :

    La mienne aussi veut un cheval. J’ai eu beau lui expliquer que n’ayant ni jardin, ni rien du tout, la pauvre bête aurait du mal à s’adapter à notre bout de trottoir. Je me suis quand même fait avoir par un forain qui a réussi à nous recaser un poisson. Un an et demi qu’il tient! Increvable ce bestiau!

  3. Claude dit :

    Vous n’avez pas une connaissance qui a un elevage de poules, de cochons ou de quelque bestiole similaire ?. Une petite visite le jour oú les cages sont nettoyées et vos héritiers changeront vite d’avis. Ca pue tellement que personne n’y résiste.
    C’était juste un conseil……

  4. Maman au secours dit :

    Ah que veux-tu, il faut bien que jeunesse se passe. Mon frère a bien eu un scorpion comme animal de compagnie (… il a disparu un jour, je soupçonne mon père de l’avoir kidnappé pour le jeter dans la poubelle). On a eu aussi des poissons. Euh, ils se sont suicidés (ils ont sauté par dessus bord pour atterir sur le tapis du salon.

  5. Pétronille dit :

    Cécile, l’élevage de poux je viens de donner sur la tête de Monette :/ je passe mon tour !

    Ninie, ah les chevaux, ça semble être la grande passion féminine…. En tous cas bravo pour le poisson qui tient un an et demi ! Moi j’ai eu un poisson rouge « en colocation », et bien à 4 jeunes adultes on a réussi à le faire crever en 10 jours. Il faut dire qu’on a accumulé les idées saugrenues, genre transvasage, aquarium en carton coincé sous le verre de la table basse (style déco) etc etc. le pauvre n’y a pas résisté :(

    Claude, je vous trouve bien optimiste…rien ne les décourage, ces enfants, quand ils ont qqch dans la tête, même pas une visite aux cochons sauvages de la ferme la plus proche.

    Michèle, on en reparlera quand Petit garçon et suppliera de céder pour un élevage de vers de terre ou de piranhas ;)

Laisser un commentaire

 

Elvira Story |
toc toc...... y a quelqu'un... |
Rageux attitude |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gaëlle mon ange
| Fleur de l'adolescence ...
| Marquise des ombres