Le Clafoutis

de Pétronille

4 février, 2008

Le feu de la question

Classé dans : Paroles de schtroumpfs — Pétronille @ 22:26

montsegur2.jpgLe doux bercement de la voiture, disiez-vous donc récemment, provoque apparemment chez votre progéniture une agitation des méninges qui les conduit à vous poser les questions les plus étranges au moment où, par définition, vous n’avez absolument rien d’autre à faire avec votre demi-neurone à moitié grillé par une journée de travail abrutissant. 

Le thème du jour, ce sont les Cathares. Connus de vos schtroumpfs parce que vous avez eu l’audace de passer deux fois des vacances dans la région et avez ainsi eu l’insigne honneur de gravir la plupart des châteaux (enfin, ce qu’il en reste), eux en courant comme des chèvres, vous en transpirant hors d’haleine derrière. 

Question de Monette donc, qui ne se souvient plus très bien si les Parfaits ont été brûlés dans l’enceinte de Montségur ou à l’extérieur. Dans le champ, en fait, ça lui revient. S’ensuit un tir nourri : mais les soldats du pape, c’étaient de vrais soldats ? avec des armes ? Comment savait-on qui était un soldat du roi ou un soldat du Pape ? Etaient-ils ligotés avant d’être jetés dans le feu ? Ou bien les soldats les poussaient-ils ?

Là, vous hésitez franchement avant d’expliquer à votre puce que ces convaincus s’étaient apparemment livrés eux-mêmes aux flammes. Surgit la question fatidique, à laquelle vous êtes bien en peine de répondre sur-le-champ, surtout en train de négocier un carrefour totalement bouché en espérant arriver à l’heure pour récupérer Darwin à son cours de judo. 

« Avec quoi ils ont mis le feu au bûcher ? » 

(Ha ha, trop facile celle-là, non mais, tu me la fais pas à moi hein, avec une torche bien sûr. Et toc.) 

« Mais comment ils ont allumé la torche ? Ca existait déjà, les allumettes ? » 

Ah. Euh… vous ne savez pas trop ni à qui ni à quelle époque on doit cette belle invention, mais vous supputez que le XIIIe siècle, c’est un brin trop tôt. Ah ça y est, réponse logique : ils gardaient sûrement des feux allumés tout le temps, au cas où. Ouf. 

Emerveillement de Monette : « tu veux dire que depuis les hommes préhistoriques, y’avait tout le temps un feu allumé ? » 

Voui voui, ça doit être ça, enfin, peut-être qu’il y avait d’autres techniques, va savoir (punaise, on n’est pas bientôt arrivées, oui ?) Ah si, tiens : la loupe. Il se servaient peut-être du soleil et d’une loupe. 

« Ah ? mais ils ont brûlé en été alors, quand y’avait beaucoup de soleil ?  » (non, en mars, et semble-t-il le soir. Carrramba, encore raté. Allez le camion, démarre, on est en retard). 

Monette abandonne temporairement ce sujet brûlant et vous vous imaginez déjà tirée d’affaire, mais alors que vous foncez droit sur la dernière place de stationnement libre, elle rebondit : 

« Et les cendres, elles sont enterrées où ? » 

Bref, si quelqu’un connaît les techniques de production et de conservation du feu au Moyen-Age, vous brûlez de les entendre.

7 réponses à “Le feu de la question”

  1. loulea dit :

    mouarf! chez moi, ça risque pas de m’arriver, mes lutines, elles savent bien que leur maman elle est trop nuuuulle en histoire!!
    N’empêche, c’est beau, le pays des châteaux Cathares …

  2. Maman au secours dit :

    MDR!

    La question m’a intriguée suffisamment pour chercher sur le net. Tu auras toutes les informations que tu désires (et même plus, on apprends notamment l’existence du briquet d’acier, en vogue du temps des romains …)http://fr.wikipedia.org/wiki/Allumette

    Mais bon, vu l’état de mon cerveau je doute que je me souvienne de quoi que ce soit d’ici trente secondes!

  3. Poppijonas dit :

    Quand je n’ai pas la réponse aux questions ( souvent ) nombreuses de mes chérubins , je sors mes cartes joker
    1- on va demander à papi ( car dixit mon fils mon papa est « l’ancêtre d’internet tellement il sait de choses »)
    2- si papi n’est pas dispo alors là on a recours à la modernité et à internet!!!!

  4. San dit :

    Et elle n’a que 5 ans ??? Waaaaah, ça promets ;)
    Comme cette question m’a intriguée, j’ai négligemment posé la question à mon historien d’homme qui m’a répondu avec évidence : « ben avec un briquet à silex et de l’amadou ! ». Ah ben oui, bien sûr…
    Du coup, –> http://www.futura-sciences.com/fr/comprendre/dossiers/doc/t/botanique/d/a-la-decouverte-de-lamadouvier_218/c3/221/p3/

  5. Claude dit :

    Cré Dieu !!! qu’est-ce qu’ils sont intelligents les gens qui lisent ce site. Moi j’aurais répondu qqchose dans le genre « frotti-frotta 2 bouts de bois ».

  6. Pétronille dit :

    loulea : oui, j’adore cette région moi aussi ! :)

    Michèle: je vais voir si mon cerveau arrive encore à capter quoi que ce soit sur l’allumette ;)

    Poppi : moi aussi j’ai recours à internet mais je l’ai pas encore installé dans la voiture ;) il faudrait, remarque, car je suis souvent prise de court !

    San : mais bong sang, mais c’est bien sûr ! Comment ai-je pu négliger cette explication pourtant basique ? :D (comment ça, ch’uis pas crédible ?!?) bon je file de ce pas voir ce qu’il en retourne, merci :)

  7. Pétronille dit :

    Claude : j’espère que depuis les bouts de bois vous avez fait installer le gaz ;) Plus sérieusement, si je lis bien l’article du lien de San, c’est à peu près ça mais avec du fer et de l’amadou ;)

Laisser un commentaire

 

Elvira Story |
toc toc...... y a quelqu'un... |
Rageux attitude |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gaëlle mon ange
| Fleur de l'adolescence ...
| Marquise des ombres