Le Clafoutis

de Pétronille

31 janvier, 2008

Vous avez remarqué ?

Classé dans : Et en plus, elle râle — Pétronille @ 20:45

peaceandlove.jpgAprès trois heures et demie d’enfer dans la voiture, c’est 8 minutes avant d’arriver à destination qu’ils s’endorment comme deux anges. Vous, vous avez la tête qui tourne et une extinction de voix à force d’avoir épuisé votre répertoire de chansons, joué aux devinettes, identifié toutes les plaques minéralogiques, compté le nombre de Peugeot rouges et de Toyota blanches, réglé les disputes, organisé des concours de calcul, longuement débattu de l’intensité de la photosynthèse chez les plantes aquatiques, de la tectonique des plaques et de la vie après la mort, poussé quelques coups de gueule, distribué des ravitaillements et négocié de nombreux arrêts pipi aux endroits les moins appropriés. Notez que ce qui relève du miracle, c’est plutôt que vous arriviez en plus de tout ça à conduire un véhicule à peu près correctement. 

A ce propos, je ne vous apprends rien, mais c’est évidemment juste après avoir re-sanglé tout le monde dans son siège et ôté les douze couches nécessaire pour traverser les 20 mètres séparant un café bien équipé en toilettes de la voiture par un -10 glacial, que les besoins primaires des chères têtes blondes nécessitent un arrêt d’urgence. 

C’est quand il n’y qu’un seul machinchose bleu qu’ils le veulent tous les deux et que c’est la crise assurée dans la magasin/musée/restaurant. Si tous les modèles sont disponibles, ils vont opter sans discussion pour un vert et un jaune. Au moins dans le premier cas, ça vous fait des économies, puisque vous finissez par sévir et repartir sans rien. Autant de gagné pour payer le neuropsychiatre qui devra soigner vos petits nerfs dans…bah, disons six mois ? 

C’est bien sûr quand l’un pose une question que l’autre a subitement une information hyper-méga-top-essentielle à communiquer urgemment à l’assemblée. Qui ne peut pas attendre, là tout de suite, sinon le momentum sera passé. Personne n’étant disposé à céder spontanément son temps de parole, vous devenez un tribunal d’arbitrage à vous toute seule, même que vous envisagez sérieusement une reconversion comme présentatrice dans les débats politiques télévisés en période électorale. Sans compter l’agilité d’esprit qu’il vous faut pour zapper en continu d’un sujet à l’autre, sur des thèmes aussi proches que, au hasard, le dépistage de la trisomie 21 in utero et les primaires des présidentielles américaines, tout en continuant de décortiquer la recette du feuilleté de lapin au fenouil confit. 

C’est sans parler des tentatives pour occuper le temps libre en jouant à un jeu de société, comme une famille bien élevée. Avec une régularité de métronome, l’un commence toujours par choisir un jeu qui ne se joue qu’à deux, provoquant aussitôt une crise chez l’autre (pour une raison inconnue, vous êtes rarement désignée pour le rôle du mort, ce qui est fort dommage car vous, vous ne vous rouleriez pas par terre en hurlant, promis-juré). Une fois le conflit résolu, vous commencez à peine à jouer que la première change les règles et le second crie au scandale ; et si d’aventure vous arrivez à mettre tout le monde d’accord, c’est à la fin du jeu que le perdant fera savoir à l’ensemble des oreilles de l’immeuble à quel point il a l’échec douloureux (si quelqu’un connaît un jeu de société version jacques martin, où tout le monde gagne à la fin, merci de m’indiquer asapissimo les références). 

Et dire qu’il existe des inconscients braves qui ont des familles nombreuses… 

10 réponses à “Vous avez remarqué ?”

  1. Pélagie dit :

    Euh ben dis, t’as jamais pensé aux somnifères ??? ou un truc dans le même genre.

  2. Maman au secours dit :

    Et après on s’étonne que les chiffres de la natalité sont en baisse? :-D

    Quoiqu’un petit troisième, n’est-ce pas là la solution, un qui ferait l’arbitre, le mort et le feuilleté de lapin au fenouil?

  3. ninie dit :

    Une famille nombreuse!! Horreur!!! Moi, j’ai déjà bien assez de Minouchette, qui a toujours quelque chose qui ne va pas,un bobo, des états d’âme pas possibles, qui n’a jamais, qui est trop à plaindre avec des parents comme ça, et toussa…… Je pense qu’on devrait réclamer l’ouverture d’un centre de garde pour enfants dont les parents sont au bord de la rupture nerveuse… Ce serait un grand succès!

  4. epistyle dit :

    Une famille nombreuse ? quelle horreur ! En plus ya des folles qui en font 4 en 5 ans. Et en plus, ya plein de rires dans la maison, et plein de disputes aussi, enfin, ya plein de vie ! En plus, avec 4 enfants, on prend les choses avec plus de recul, quelle horreur ! En plus, les enfants ne sont jamais tout seuls pour s’occuper, quelle horreur ! Et en plus, ils apprennent beaucoup les uns des autres au lieu de n’apprendre que des parents, quelle horreur !
    Et en plus, ils n’ont qu’une envie quand ils grandissent, c’est avoir eux aussi une famille nombreuse, quelle horreur ! Donc 4 x 4, ça fait 16 petits-enfants en perspective ! QUEL BONHEUR !
    (Même si c’est pas facile tous les jours, c’est pas plus difficile que d’en avoir qu’un, c’est une question d’état d’esprit !)

  5. Claude dit :

    Nous étions 7 bambins et je crois que si ma mère avait eu la possiblilité de choisir, elle aurait adopté la solution de Maman au secours et en serait restée à trois. ET MOI LE 4EME JE NE SERAIS PAS DE CE MONDE BUAHHHHH.
    Epystile dit que « ..ce n’est pas pas plus difficile que d’en avoir qu’un, c’est une question d’état d’esprit ». Ouais !! Bof !! Par si certain. A 3 mon père n’aurait probablement pas fait des millions d’heures supplémentaires pour nourrir tous ces affamés et ma mère ne serait pas devenue vieille à 40 ans. Elle n’aurait peut-être pas les os en compote à cause d’une décalcification et surtout n’aurait pas dû vivre l’enfer avec ma soeur (No 6)qui lui a fait voir de toutes les couleurs. Je vous passe les détails car c’est un peu long.
    Pas que maintenant nous soyons plus malheureux que les voisins mais si on avait eu un peu plus de fric…..le tout aurait été plus simple.
    Pétronille, vos loustics ont l’air super.

  6. Pétronille dit :

    Aïe, j’ai touché un sujet chaud :D

    Pélagie, pour moi, les somnifères ? mais non voyons, tu sais bien que je carbure au t*mesta (vous affolez pas, c’est juste un private joke, rapport à ma peur de l’avion)

    Michèle, alors, qu’attends-tu pour t’y mettre, toi, à ce petit troisième ? Parce que moi, là tout de suite, je manque de matière première.

    Ninie : c’est parce qu’avec certains loustics, ça compte pour deux :D

    epistyle : loin de moi l’idée de crier « horreur », et comme chantaient les Négresse vertes « famille nombreuse, famille heureuse », mais j’avoue que perso, deux comme mes fauves, ça me suffit. Avec des modèles plus calmes, et un mari digne de ce nom, je me serais peut-être laissée tenter par le petit 3e, qui sait ? ;)

    Claude : sept enfants ? chapeau bas à votre maman… effectivement cela n’a pas dû être évident tous les jours. Merci pour mes loustics, vous venez les garder quand vous voulez hein :)

  7. epistyle dit :

    Entendons-nous bien. Il ne s’agit pas de dire : « Faîtes comme moi ». Chacun fait comme il le sent. Mais le « Horreur ! » m’a gonflé parce que j’ai bcp été regardée de travers, dans les magasins par ex, avec mes 4 petits minots qui n’étaient pas franchement tirés à épingles ni sages comme dans madame Figaro !
    En fait, dans l’opinion publique, ça se passe comme ça :
    1 enfant, c’est égoïste,
    2 enfants, c’est la norme,
    3 enfants, c’est courageux
    4 enfants, ça commence à faire catho-intégriste et s’ils ne sont pas parfait, l’opinion publique se demande si la maman ne connait pas la pilule !
    5 enfants et plus, c’est carrément des dingues ou, comme pour 4, des catho-intégristes.

    Donc, tout ça me gave, encore une fois, chacun fait à la mesure de ses envies et de ses choix.

  8. Pétronille dit :

    Rassure-toi, même avec deux ils ne sont ni sages ni tirés à 4 épingles :D et ça suffit pour se faire aussi regarder de travers…

    Mais sur le fond je suis d’accord avec toi : chacun fait selon ses envies et ses possibilités. Et dans le monde urbain et stressé d’aujourd’hui, c’est vrai que les familles nombreuses surprennent toujours (chez mes cousins germains, ils sont six enfants, alors j’ai qq souvenirs…)

    Perso j’admire car honnêtement je ne me sens pas capable d’en élever plus.

  9. Alexie dit :

    Et pour être beaucoup plus proche de l’état d’enfant-chiante-au-possible que celui de maman-nevrosée… Je culpabilise et au nom de tous vos enfants qui même 45 ans après risquent de ne pas vous le dire, je vous prie d’accepter nos excuses :P

    (en même temps.. z’avez dues être chiantes aussi non ? tous dans le même bateau et que vogue la galère !)

  10. Pétronille dit :

    Chiante, moi ? Mais que nenni : Ange, c’est mon second prénom… d’ailleurs je suis sûre qu’il m’en reste quelque chose à l’âge adulte :D

Laisser un commentaire

 

Elvira Story |
toc toc...... y a quelqu'un... |
Rageux attitude |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Gaëlle mon ange
| Fleur de l'adolescence ...
| Marquise des ombres