Le Clafoutis

de Pétronille

25 janvier, 2008

Le long brame du caribou esseulé

Classé dans : Tout et rien — Pétronille @ 19:42

caribou.jpgMalgré le soleil, l’air est froid. Le vent vous fouette le visage. Emmitouflée dans une chaude parka en fourrure, vous glissez au milieu de la toundra enneigée, calée sur un traîneau tiré par des chiens sous la conduite experte d’un guide. Une meute de loups passe devant vous en courant, fouettant la poudreuse, instant magique. Puis vous apercevez la tête d’un caribou émergeant derrière un bouleau. L’animal émet un long brame rauque et plaintif. 

« Il se sent seul et appelle ses copains » explique votre guide inuit. 

Une sensation d’engourdissement sur le côté droit vous oblige à vous retourner. Vous relevez le nez de l’oreiller et mi-terrorisée mi-ébahie, vous réalisez que le brame en question, qui est loin d’être terminé, émane en fait du lit voisin du vôtre dans la chambre d’hôtel que vous partagez avec une copine, en plein coeur de Lisbonne. 

Profondément plongée dans un sommeil béat agrémenté de ronflements et autres grognements en tous genres, la copine n’émergera pas, pas même pour partager le fou rire inextinguible qui vous gagne.

PS merci à la copine, qui se reconnaîtra, d’avoir donné son aval à la mise en ligne cette anecdote qui ne la révèle pas sous son jour le plus flatteur…

9 réponses à “Le long brame du caribou esseulé”

  1. Roma dit :

    Je me retrouve replongé dans les dortoirs de l’armée. Le cauchemar !!!.

  2. Altaïr - Cécile dit :

    Ben dis donc ton voyage au Portugal a été folklo ;)
    J’aime beaucoup les rèves qui intégrent les éléments extérieurs rééls ;)
    Il y a peuj’ai failli arriver très en retard au boulot, je révais que je vsait une usine, musée de coucous à 12h00, c’éait l’horreur, ils se sont tous mis à sonner je devenais folle et tentait de les faire taire a grands coups de sac etc jusqu’à ce qu mon cher et tendre se rebelle, il n’a pas aimé être prispour un coucou sonnant et ramasser mon poing dans les côtes… et que je m’apperçoive que les 350 coucous sonnants n’étaient que mon réveil, tenace certe mais bien banal, et qu’il tentait de me sortir du lt depuis plus de 8 minutes ;)

  3. San dit :

    Une nuit, allez savoir pourquoi, j’ai eu une furieuse et soudaine envie de cuisse de poulet. Justement, il y en avait une bien dodue et plus appétissante que jamais, là, juste sous mon nez, totalement irrésistible. Je l’ai saisie à deux mains et ai mordu avec bonheur dans la chair délicieuse… du bras de mon homme !!!
    Inutile de vous expliquer que le rêve s’est bien vite et bruyamment dissipé : jamais je n’ai entendu une cuisse de poulet protester de cette manière ;)

  4. Marie Bland dit :

    J’ai dû faire des rêves aussi loufoques mais je les oublie vite…… J’aimerais que le prochain m’emmène sur la Lune par exemple…
    Bon dimanche

  5. Maman au secours dit :

    Ah ah ah. Les joies des voyages. Avec une amie, on partageait une chambre en Tunisie et je l’entends dire: « dis tu as vu le vieux monsieur? » Pas besoin de dire que sursauté et j’ai écarquillé les yeux pour les refermer aussitôt quand la copine ajouta: « mais oui, celui qui boit du thé à la menthe », car j’ai ainsi réalisé qu’elle parlait en dormant.

  6. Pélagie dit :

    Je suis heureuse d’avoir sacrifié ma fierté sur l’autel de la rigolade, car encore aujourd’hui en te lisant, j’en ai les larmes aux yeux ! Quel Week-end de folie nous avons passé.

  7. Pétronille dit :

    Roma : j’espère pour vous que les dortoirs étaient nettement moins bruyants ;) (aïe non Pélagie, pas la tête !)

    Cécile : excellent le coup des coucous…au moins le message était clair !

    San : mdr… au moins on sait pourquoi tu tiens un blog de cuisine… tu en rêves même la nuit :D

    marie : ah la la, encore une qui demande la lune… nan , soyons plus modestes, moi une simple plage aux maldives me suffira ;)

    Michèle, tu es sûre, mais vraiment sûre, qu’il n’y avait personne d’autre ? ;)
    Ceci dit, ma fille parle en dormant, aussi… c’est assez stressant d’ailleurs, mais j’ai réalisé qu’elle ne se souvient de rien au réveil !

  8. Altaïr - Cécile dit :

    Vous savez que ceux qui parlent en dormant peuvent répondre à des questions posées ? Souvenirs d’internat, parait qu’on ne dit que la vérité, mais j’en suis pas persuadé, y avait quand même des réponses qui auraient nécessité une bonne dose « d’herbe de provence » ou d’alcool avant d’être proférée « consciemment » et surtout pour trouver tout leur sens, mais c’est rigolo ;)
    Je compatis sincèrement pour celles qui ont partagé mon dortoir car je fais du bruxisme depuis toute petite, ça doit expliquer les petits doigts dans l’eau auquel j’ai eu régulièrement droit ;)

  9. Pétronille dit :

    Cécile, en réalité moi aussi je parle en dormant… mais comme en ce moment y’a plus personne pour m’écouter, ça m’évite de me demander ce que j’ai bien pu proférer comme âneries durant la nuit ;)

    Le bruxisme c’est pas drôle et ça fait mal… tu mets une gouttière ou toi ça ne te gêne pas plus que ça ?

Laisser un commentaire

 

Elvira Story |
toc toc...... y a quelqu'un... |
Rageux attitude |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Gaëlle mon ange
| Fleur de l'adolescence ...
| Marquise des ombres