Le Clafoutis

de Pétronille

8 octobre, 2007

Kermesse zen

Classé dans : Paroles de schtroumpfs — Pétronille @ 21:48

bouddha1.bmp Ce week-end, vous vous êtes aventurée hors des sentiers battus, puisque vous avez osé faire une apparition à la fête de paroisse. Oui je sais, ça vous a un petit côté délicieusement vieillot (ou franchement ringard, tout dépend, mais restons positifs), tout à fait comme dans les images d’Epinal. De charmantes vieilles dames aux cheveux blancs vendaient des courges bio de leur jardin et des pots de confitures maison à côté d’un stand de bric-à-brac où d’antiques bouilloires côtoyaient des chauffe-biberons ayant probablement appartenu à Laurence Pernoud ou à sa sœur aînée et des pattes de cuisine crochetées main avec amour dans des tons ravissants (violet et jaune vif, par exemple), le tout sous une douce lumière d’automne.

Vous avez donc erré un moment avec la chair de votre chair au rythme des flonflons d’un orgue à manivelle, dénichant par-ci un livre, par là un billet de tombola – qui a permis à Monette de gagner une boîte de stylos et tampons, de quoi refaire votre décoration murale – tout en prenant l’apéritif. Puis vous avez eu l’occasion de faire connaissance avec le pasteur. Bien qu’habitant le village depuis plus de huit ans, et recevant régulièrement dans votre boîte à lettres des courriers de la paroisse que vous n’avez jamais ouverts, vous vous êtes jusqu’ici fort bien contentée de votre étiquette d’impie vouée au purgatoire. Vous vous efforcez néanmoins d’entretenir une conversation courtoise, jusqu’à l’arrivée inopinée de Darwin qui souhaite apporter sa pierre à l’édifice et déclare à l’assemblée médusée :

- Moi, je suis bouddhiste.

Ah ? Ravie de l’apprendre. Mais encore ? Eh bien il semble que c’est « quand on fait de la méditation zen, qu’on ne tue pas les animaux et qu’on devient très sage » (pour ceux qui n’auraient pas encore bien saisi la signification profonde du bouddhisme). Sur ce sa sœur, solidaire, débarque vous confirmer qu’elle aussi, est « bouddhissette », avant de repartir engloutir une autre poignée de chips. Qu’à cela ne tienne, vous décidez d’inscrire l’aîné au catéchisme, songeant qu’on est toujours plus riche d’avoir entendu au moins une fois dans sa vie une vision alternative des choses.

Voulant tout de même consulter l’intéressé sur le sujet, vous vous mettez à la recherche de Darwin suivie de près par le maître des lieux, un Darwin que vous découvrez fort occupé à ramasser discrètement des dizaines de prospectus éparpillés sur le parvis de l’église, rapport à sa tentative d’escalader le présentoir pour atteindre le haut du porche. Légèrement déstabilisé par cette vision mais ne voulant pas débuter sur un mauvais pied, l’homme d’Eglise entre d’emblée dans le vif du sujet. Intéressé, d’autant que plusieurs copains y vont déjà, Darwin s’enquiert tout de même du sujet des cours. Le pasteur lui explique qu’il ne s’agit pas d’un cours mais qu’ils vont « parler de la composition du monde et de comment on peut y vivre ». Pas décontenancé pour deux sous par cette formule vague et assez maladroite, votre loustic relève avec candeur que « le monde, aux origines, était composé de gaz ». Vous réprimez un fou rire nerveux et tentez de rester zen, finalement vous allez peut-être virer bouddhiste, vous aussi. Conservant tout son flegme (le saint homme), le père tente de lui expliquer qu’ils ne vont pas parler de science. Regard dubitatif de votre schtroumpf, qui décide d’aller vaquer à d’autres occupations (par exemple les 24 derniers exemplaires du Science et Vie Découverte que vous venez d’acquérir pour une bouchée de pain).

La première confrontation de votre scientifique en herbe avec le monde religieux doit avoir lieu dans dix jours, il ne vous reste plus qu’à croiser les doigts pour que le pasteur ne change pas d’avis entre-temps.

 

6 réponses à “Kermesse zen”

  1. Maman au secours dit :

    Ah ah ah. Quel merveilleux sens de la répartie a ton fils. Je me demande si le pasteur va survivre à l’expérience du catéchisme avec ton fils. Je me réjouis de lire la suite.

  2. Altaïr - Cécile dit :

    Ben il a intéret à avoir un petit côté boudhiste le pasteur s’il veut rester zen jusqu’au bout ;)
    ca me rappelle les heures de colle gagnées au collège (chez les religieuses catho) parce que j’avais eu l’outrecuidance de dire que l’immaculée conception c’était un bien joli conte mais qu’on n’allait pas me faire croire ça… Les termes étaient peut être un peu moins choisis mais c’était l’idée… elles n’ont pas du tout apprécié ma conception (si j’ose dire) des choses et bingo 4 heures pour réfléchir, lire la bible (les morceaux choisis bien entendus) et leur remettre par écrit le résultat de ma réflexion… J’ai été lâche ce jour là je leur ai dit ce qu’elles voulaint, mais passer un mercredi avec elles plutôt que de rentrer chez moi (j’étais interne) ça me suffisait… Il reste que je serais assez « Darwinienne » dans mon approche malgré une éducation catho bien poussée ;)

    Au fait c’est quoi des pattes de cuisine crochetées ?

  3. Etna dit :

    moi j’ai bien rigolé avec cette histoire et j’ai l’impression que la descendande de Pétronille va défroquer l’homme de Dieu.
    Pour répondre à Altair-Cécile, je crois que les pattes de cuisine crochettées ce sont des linges pour essuyer la vaisselle (ainsi appelés en Belgique si mes souvenirs sont bons), à moins qu’il ne s’agisse des « patinettes » avec lesquelles on devait se déplacer lorsque j’etais petite pour ne pas rayer/salir les sols.

  4. Pétronille dit :

    nan nan, les pattes de cuisine crochetées ce sont des carrés réalisés au crochet, on en coud deux ensemble pour que ce soit plus épais, qui servent à ne pas te brûler les mains lorsque tu sors des plats du four ;)
    très en vogue dans les cuisne du du siècle dernier, enfin avant-dernier je veux dire :D

    il faut laisser au pasteur un certain courage, je viens de recevoir la confirmation de l’inscription de Darwin à partir de lundi ;)

  5. Altair - Cécile dit :

    Ah merci Pétronille, ça s’appelle donc aussi des maniques ;) Mais on les fait surtout en tissus matelassé maintenant ;)
    Quand au pasteur chapeau bas, il a en effet du cran cet homme… J’attends la suite ;)

  6. poppijonas dit :

    Quel courage le pasteur de se lancer dans cette aventure avec Darwin, sa foi doit être bien grande!!!!
    Espèrons qu’il aura toujours la même à la fin de l’année ;-)

Laisser un commentaire

 

Elvira Story |
toc toc...... y a quelqu'un... |
Rageux attitude |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Gaëlle mon ange
| Fleur de l'adolescence ...
| Marquise des ombres